• Pov Lizzy

    Je me réveillai, l'esprit apaisé, je me sentais bien. Je voulais être avec tout le monde mais je ne voulais pas me lever, une source de chaleur me maintint dans son berceau. J'étais si bien que je me blotti contre cette étrange source qui me donnait envie de replongé dans mes rêves...
    Attendez... Pourquoi une source de chaleur dans mon lit ?!
    J'ouvris les yeux et vit un torse musclés, je relevais le regard et vit des cheveux ébouriffé brun et des yeux clos. 
    Ma première réaction fut l'une des plus normales. Un réflexe.
    Je le poussais violemment et il alla s'écraser au sol. Le bruit de la chute fut assez fort pour qu'Alexy arrive en courant dans ma chambre...

    Mais qu'est-ce que faisait Alexy dans ma maison ?

    -Que se passe-t-il Liz' ?!

    Il regarda le brun qui avait été réveillé par ce choc dès le matin qui se frottait la tête... Et éclata de rire. 

    -Non sans rire !! Dormir torse nu avec une fille sans qu'elle le sache c'est fort !

    -C'est toi qui me l'a conseillé !

    -Mais pas à moitié nu crétin!

    S'en suivit une bagarre entre le Brun qui était Kentin et Alexy. 

    -Heu...

    Ils m'ignorèrent et je m'écriai

    - Mais qu'est-ce que vous faites chez moi?!

    Ils se tournèrent vers moi.

    -Tu te souviens? Hier?

    -Oui et ?

    - On n’avait pas l'cœur à rentrer !

    -Alexy OK mais Kentin t'habites juste à côté !

    -Oui mais je pouvais pas te laisser avec ce pervers !

    -Pervers ? 

    -Hey ! Mais je suis gay bordel ! C'est toi qui devrais te sentir en danger ! Surtout que tu es à mon gout.

    J'explosai de rire avec Alex' pendant que Ken se décomposait. 

    -Bon... J'vais vous préparer le petit déjeuner. Dis-je en me levant.

    -Je vais t'aider! Armin est incapable de vivre sans sa console donc je le nourri...

    - La vraie mère poule. J'imagine bien te voir en tablier rose bonbon !

    -Perdu il est rouge a petit cœur rose !

    Nouvelle crise de rire. Je finis par me lever en déclinant l'offre d'Alexy et leur ramena un paquet de Prince et du pain et beurre. 

    -Bon appétit! J'vais me doucher !

    Ils n'eurent pas le temps de répliquer, je partais vers ma chambre, préparant mes affaires et partit me doucher rapidement, pas rassuré que ces deux énergumène soit chez moi en ce moment même. Je sortis rapidement et enfila une mini-robe légère volante blanche à bretelles et voilait le décolleté plongeant avec un foulard argenté et me mit un ras de cou noir orné d'une fleur blanche ainsi qu'un collier prenant presque la totalité de mon cou et s'étendant jusqu'à un peu plus haut de ma poitrine faite de légères perles noirs. Je me mis un sers tête blanc pour cacher ma frange et ainsi qu'on voie mon front et sortit.
    J'arrivais devant une table rangé avec une tasse vide, du café à coté et un paquet de biscuit. Je souris mais les prit et les rangea. Je n'avais pas faim et le coup avait encore du mal à passer. Je vis la dague au sol et l'observa, ma respiration se saccada et je commençais à ressentir une vive douleur au cœur.
    Je la pris entres mes doigts, tremblants. Lorsqu'un cri retentit, je sursautai et m'y rendait.

    -Arrêté de faire le gamin et laisse-moi mettre les infos tu veux !

    -Non ! Met moi tout de suite la chaîne Téléachat!! Aujourd'hui c'est spécial vêtement!

    Je souris et songea à quel point on ressemblait à des frères et sœurs à cet instant précis. A une famille. Je serrai plus fermement le couteau et revint en arrière, rangea le poignard dans sa boîte respective.
    Le coup n'était toujours pas passé. J'étais si faible... Je regardai l'horloge... 8h25... ATTENDEZ ! Les Cours débutaient depuis déjà 5 minutes !

    -Hey ! On est en retard !

    -...

    -Mais grouillez !

    -J'ai pas envie d'y aller. Dirent-ils à l'unisson.

    -Ok ! A plus !

    -Lizzy?!--

    Je claquai la porte et courut, glissa sur la rampe et me dirigé d'une course parfaite jusqu'au lycée. 
    La cour était déserte. Je m'arrêtai, essoufflé lorsque de mes deux côtes droit, une boule bleu, gauche, une boule brune freinèrent.

    -Mais t'es malade! Nous faire un sprint pareil !

    -On est en retard mince !

    -Oui mais tu nous as surpris... T'aurais pu sécher!

    -Alexy... Je ne sècherai jamais !

    Je repris ma course dans les couloirs, il me suivait de près et j'arrivais devant la salle d'Anglais et ouvrit la porte.

    -Sorry... To be late.

    -It's nothing.

    Je dirigeai vers ma place et Alexy s'assit à côté de moi, Kentin eut comme désinence celle à côté d'Ambre... Le pauvre... 

    -Heu... Qu'est ce tu fous? Dis-je à Alexy.

    Il sursauta.

    -Je réponds à Armin... Par SMS ...

    -Heu... Il est où en parlant ?

    -A la maison...

    -Hein?!

    -Il a oublié de dormir... De manger... Et le lycée.

    -Comme si on pouvait oublier de dormir !

    -Bah... Il s'est acheté le Dernier Soul Sacrifice... Il est à fond dessus... 

    -Y'a qu'Armin qui es capable d'un truc pareil.

    -je te le fais pas dire...

    -You ! 

    Nous sursautions.

    -Oui?!

    -Be quiet !

    -Bi quoi yeute? Ça veut dire quoi?

    -Heu... Tu ne sais vraiment pas ? Dis-je blasé

    -Bah... L'Anglais, c'est pas français donc je comprends rien...

    -Sérieux? Et si je te dis "How are you?" 

    -Pourquoi tu fais des bruits de chien?

    J'écarquillai les yeux,  traumatisé, la classe mourut de rire.

    -Dehors ! 

    -Ouiii ! 

    Nous sortions en prenant nos affaires.

    -C'est moi... Ou je passe plus de temps jeté des cours qu'en cours?

    -C'est pas une impression. Répondit-il.

    -Un truc te travaille?

    -Oui... Pourquoi tu as fait des bruits de chiens.

    -C'était de l'anglais!

    -Sérieux?!

    -Oui.

    Nous rigolions et descendions les marches. 

    -Mademoiselle Clive quelle surprise!

    -AH!! UNE ZOMBIE !!

    -Oh, quel entrain Mr Riss.

    -C'est moi ou j’entends ce nom de famille hyper souvent?

    -C'est pas une impression Alex '

    Et la dirlo me faisait plutôt flipper avec son sourire de trois kilomètres 

    -Vous allez m'aider... J'ai perdu Ki...

    -ALEXY COURS !

    Nous partions en courant mais des profs nous coincèrent... Et la principale nous... Mit des menottes ?!

    -Heu c'est quoi cette connerie?!

    -Trop marrant ce lycée ! Rigola Alexy.

    -Vu que vous êtes de mauvais élèves. Vous restez menotté toutes la journée ensemble !

    -Attend on ne peut pas se quitter de la journée!

    -T'en fais pas Liz, j'ai mon arme secrète. 

    De sa main libre, il sortit un chargeur de sa poche. 

    -ALEXY !!!!!!

    -Armin ?! Dis-je, surprise 

    -OU EST MON CHARGEUR PSP?!

    Il vit l'objet convoité dans la main de son frère et s'approcha, vif et menaçant.
    Alors qu'il allait le prendre, Alexy leva sa main pour l'empêcher de l'avoir. Il entra dans une rage noire et Alexy en profita pour le mettre droit devant la chaîne qui reliait les menottes.
    Armin se jeta dessus et brisa la chaine en attrapant le chargeur

    -Sérieux?! M’écriais-je, choqué

    Alexy rigola et Armin se dirigea vers la directrice, tête de voyou sur le visage.

    -Ou est la prise la plus proche?!

    -L...Là. Indiqua-t-elle, terrifiée 

    Il brancha le chargeur et sortit sa PSP de nulle part et devint brillant.

    -Ouuiii! J'ai pas perdu de données!

    Il scintillait tellement qu'on en fut ébloui. 

    -C'est un rêve... C'est pas possible.

    Le Bleu me pinça

    -Aiiiee ! Ça fait mal !

    -Pour te prouver qu'on est dans la réalité.

    -Y’a trop de truc bizarre aujourd'hui...

    -C'est Armin mode Destructor. Faut pas faire attention.

    -Il est flippant.

    -A qui le dis-tu ! Je suis en manque de shopping moi... Je vais me transformer en monstre aussi.

    Il prit une pose pour me faire peur.

    -Heu, t'es ridicule là.

    Il tomba au sol, prit d'émotion négative.

    -Pourquoi il n'y en a que pour Armin..?

    Il fit une pose comme dans les mangas, laissant une larme brillait.

    -Tu en m'aimes pas c'est ça? 

    -Mais si je t'aime! Souriais-je amusé

    -Alors prouve le moi, ô belle princesse!

    -Heu...

    Il se prit un poing dans la tête. Je me retournai vers Armin, choquée 

    -Tu me déranges dans mon jeu. Dit-il à l'égard de son frère assommé 

    -Armin?

    -Quoi?!

    -Tu...

    -Si t'as rien à dire, barre toi Lizzy!

    Je me levais et aida Le Bleu a se relevé, puis détala comme un lapin.  
    La sonnerie retentit et ce fut l'heure de la pause.

    -Il s’est passé quelque chose ? Demanda Rosalya en sortant d’Anglais alors que j’arrivais avec Alexy.

    -Nan, tu vois, je porte Alex et a une main avec une menotte mais rien ne s'est passé!

    - Haha, je ne voulais pas dire ça! Il s'est passé quoi?

    -J'ai était piégé par des profs et ai découvert Armin Executor.

    Ils écarquillèrent les yeux et je posais le bleu assommé au sol.

    -Longue histoire.  

    -Et c'est normal qu'Alexy est aussi une partie de la menotte ? Examina Lysandre

    -Je te l'ai dit, on a été piégé par des profs. 

    -C'est étrange votre affaire là...

    -A qui le dis-tu... C'est pas le tout mais il faut qu'on récupère la clé pour enlever notre menotte.

    Alexy se releva, encore un peu sonne

    -On a qu'à demander à Armin...

    -T'y va tout seul alors ! Je ne m’approche pas de lui en état de destruction massive ! J'ai pas envie de me prendre la droite qu'il t'a mise...

    -Tu as raison...

    -Vous pouvez expliquer même si c'est une longue histoire car là, on est un peu dépassé, dit Kentin, nouveau dans la bande, d'un air dérangé.

    Alexy lui expliqua brièvement sous l'oreille attentive des autres qui finirent tous KO par mort de rire.
    Les ignorant royalement, je m'adressai au Bleu

    -Bon, faudrait réussir a trouvé les clés.

    -Ouais... Je pense qu'ils sont au bureau la dirlo !

    -Super... 

    -Non... Je crois même qu'elle les porte! Y'avait des clés qui sortait de sa poche roses !

    -Mon dieu... On est mort...

    -Mais nan ! Je vais nous trouver une solution ! S'exclama Rosalya.

    ***

    -Hey... T'es sérieuse là? Dit un Blanc.

    -Yep Lys' !

    -Récapitulatif des ordres ! Sergent Lysandre et Sergent Kentin vont servir d'appât ! Ils vont devoir taper ma causette avec l'ennemi! Sergente Iris et Sergent Alexy vont à l'assaut! Attraper les clés qui sortiront de la poche de la directrice, fouiller discretos ! Commandante Rosalya et Sergente Lizzy iront vérifier dans le bureau de l'Ennemi au cas où! Sergente Violette nous tiendra au courant à partir de nos talkies-walkies !

    -Talkie-Walkie?

    -Nos téléphones quoi! Bien reçu? 

    -Reçu 5 sur 5 commandant Rosalya!

    -Dans ce cas dispersion!

    *** 

    Pov Omniscient

    Coté Lysandre & Kentin

    -Je ne la vois nulle part... S'exclama Lysandre

    -J'espère qu'elle n'est pas dans son bureau, et en plus, on a le boulot ingrat !

    Le Blanc soupira

    - Que veux-tu. On n’arrête pas Rosalya dans ses plans.

    -Tiens un mess de Lizzy!

    ***

    Côté Lizzy et Rosalya

    Elles traversaient les couloirs, arrivant devant le bureau de leur ennemies. Hésitantes, elles décidèrent avant d'entrée.  

    -Liz', on peut pas avancer si on ne sait pas où elle est !

    -On fait--… !!!

    La porte s'ouvrit sur une Directrice en pétards.
    Et cette principale sue les nerfs ne vit pas les deux lycéennes qui étaient plaqués sur les deux côté de la porte.

    -Je plains Kentin et Lys.

    -Pareil ! Préviens-les et on entre !

    -Ok Rosa!

    ***

    Côté Lys et Ken

    -Et mince...

    -Qui y a t il Kentin?

    -Elle sort de son bureau et elle est en colère, c'est bien notre vaine... Soupira-t-il.

    -Regarde elle est là!

    -On s'y prend comment nous ?!

    *** 
    Côté Alexy et Iris

    -Alexy!! J'ai reçu un SMS de Violette!

    -Ca dit quoi Riri?

    -Que dans le couloir près de la cage d'escaliers, passant pas le couloir principal on arrivera a l'arrière de la Dirlo ! Qui plus est Ken et Lysou attendant devant les escaliers !

    -Nice timing!

    Ils se rendirent à l'endroit indiqué.

    ***

    Lysandre & Kentin

    -Bonjour Madame!

    La directrice électrisé les toisa avec mépris et s'exclama

    -Qu'est-ce que vous voulez ?

    Kentin semblait déjà à court de bonnes idées. Lys prit la suite

    -Nous nous demandions où.... vous y allez ?

    -Je comptais montais à l’étage ! 

    Elle allait partir quand ils l’arrêtèrent 

    -Mais … Pour faire quoi ? Continua Kentin.

    -POUR FAIRE CE QUE J'AI A FAIRE ! 

    Lysandre vit Alexy et Iris arrivait et commença « Mascarade Séduction », il lança un regard à Kentin qui comprit le message.

    -Nous ne voulions pas vous irritait Madame… Ne gachez pas une telle beauté à cause de nous… Susurra Lysandre.

    Elle rougit

    -Nous ne savions pas comment engager la conversation avec vous… Vous semblez si inaccessible… Nous ne méritons vraiment pas votre présence dans ce lycée ingrat… 

    -Vous…Vous avez bien raison. Acquiesça-t-elle le rose aux joues.

    ***

    Alexy & Iris

    -C’est pas celle-là ! Murmura Alexy en tentant toutes les clés qui passait par là.

    -Je crois que c’est celle-là ! Commenta Iris.

    -Mais attend ! Elle est juste devant sa… Fit Alexy, dégouté.

    -Bonne chance…
    ***
    Lizzy & Rosalya

    -Regarde ! Des photos de Kiki !! 

    -Je m’en fiche de ce chien de malheur ! 

    -Ouah !! Elle a des magazines sur la Mode Victorienne !

    -Oh !! Rosa’, j’ai trouvé le registre des élèves avec des cœurs ou des cœurs brisées ! Hey ! J’ai un cœur brisé ! 

    -Ouais moi j’ai 3 cœurs rouges ! 

    -Elle m’aime pas la Dirlo !

    -Je crois qu’elle déteste  surtout Armin !

    Lizzy remarqua que les 10 cœurs brisés étaient tout récent.

    -Normal, elle l’a rencontré en mode Destructor et il l’a terrorisé !

    -J’aurais tout donné pour le voir ! 

    -J’crois qu’il est encore assis dans le couloir ! 

    Rosalya éclata de rire et la Blanche vis des clés là où elle cherchait

    -C’est ça ! 

    Liz’ s’empara des clés et les porta à la serrure de la menotte… Qui se retira. 

    -C’est bon ! Envoie un mail a Violette ! S’exclama Lizzy, heureuse.

    -Oki !

    ***

    Alexy & Iris

    Alexy rapprochait sa main de la poitrine de la directrice, dans le but d’attraper les dernières clés à tester. 
    Kentin et Lysandre lui lançait un regard médusé discrètement et il y répondit avec une mine gêné.
    Lorsque le portable d’Iris vibra violemment, surprenant Alexy… Qui toucha la poitrine de cette furie… 

    -Adieu Alexy… Dit Lysandre.

    -Pardon Alex’… S’excusa la rousse. 

    -R.I.P le bleu. Finit Kentin

    -Mr….MR RISS !! !! Explosa la directrice. 

    -AU SECOURSSS !!!!!!!!!!!! S’écria –t-il

    *** 

    La Principale était partie, en pétard. Elle avait collé Alexy pendant 1 mois et il était chargé de nettoyer tout le lycée… 

    -Dites-moi que c’est pas vrai… Pleura-t-il.

    -Heu… Alexy… 

    -Quoi Iris ? 

    -Liz et Rosa… Elles ont trouvés les bonnes clés…

    -ATTEND JE ME SUIS MASSACRER POUR CA ?!

    Kentin se moqua de lui et il se prit un regard noir.

    -Vois le bon côté des choses. Au moins tu vas enlever ta menotte.

    -Oui… Mais je pourrais pas faire de shopping ! 

    -Et ben faudra t’y faire !

    -Je  pourrais pas m’y faire Kentin !!! C’est de ça que me vie dépend !

    -Hey !!! 

    Ils se retournèrent et virent les deux jeunes filles arrivait avec la clé. 

    -Oh. On n’as raté un truc ?

    Kentin leur expliqua en appuyant bien sur certains détails et les filles retinrent 
    un rire devant la mine déconfite d’Alexy.

    -C’est bon… Vous pouvez rire… Je sais que je suis pas doué… Bouda-t-il, s’asseyant en tailleur sur le sol.

    -Mais non, rigola Lizzy en s’accroupissant  en prenant son poignet et en tournant 
    la clé pour le libérer de sa chaine, si tu veux je t’aiderais à nettoyer le lycée.

    -C’est vrai ? S’enquit-t-il, les yeux petillants.


    -On va tous aider ! Cria Rosalya, arrachant une grimace à Lysandre  qui acquiesça 
    pour autant avec un doux sourire, suivit d’Iris et Violette.

    -Je le fais parce que vous le faites tous. Finit Kentin.

    -Merci ! Vous êtes de vrais potes ! 

    ***

    POV Lizzy

    La fin des cours était vite arrivés, nous avions beaucoup rigolé et ça faisait longtemps que je ne m’étais pas senti aussi bien. Mais même si j’avais passé l’incidence concernant ma famille, rien n’avait vraiment changé, ce soir, je retournerai vivre dans un appartement vide dans la solitude amère. 
    Je n’avais pas le cœur à raconter les péripéties rencontré avec Alexy mais je me devais de tenir au courant mes amis auquel je n’avais vraisemblablement offert aucune confiance.

    -Il faut qu’on aille nettoyer le lycée maintenant… Super… 

    -Tu peux toujours partir Kentin. S’exclama Lysandre, laissant le Brun muet. 

    -J’ai demandé à Nathaniel de quoi nettoyer, je reviens tout de suite. M’exclamais-je avant de me dirigeait d’une démarche rapide jusqu’à la salle du délégué.
    Lorsque j’ouvris la porte, il avait la tête enfoui dans je-ne-sais-quel papier d’administration, il leva son regard ambré vers moi et me sourit gentiment 

    -C’est pour le saut, les éponges et les balais ?

    -Oui. Merci d’avoir tout préparé.

    -Ce n’est rien. Mais tu es sure que ça va ? Tu sembles déprimée…

    Je fus surprise qu’il s’en aperçoive mais je n’en fis rien paraitre ; en effet, j’appréhendais le moment où je me devrais de raconter la mort de ma famille, et je ne me sentais pas capable de refaire le monologue de la veille…

    -Non, juste une petite baisse de tension. Ne t’inquiètes pas.

    -Dans ce cas, mange quelque chose. Ça te fera du bien.

    -Mouais… 

    Je sortis après avoir pris le matériel nécessaire.

    -On commence ?

    -Bien sûr ! Plus vite on aura fini, plus vite on fera du shopping! S’enthousiasma Alexy.

    -Ça m’étonnerait qu’on fasse du shopping quand on aura fini. Précisa Iris.

    -A mon avis ce sera fermé ! dit Kentin 

    -Pas grave, je demanderais à Leigh de fermer plus tard ! Dit Rosalya

    -Arrête d’exploiter mon frère tu veux ? Se blasa Lysandre

    -L’amour rend aveugle. Finis-je à l’égard de Lysandre qui leva les yeux aux ciels en pensant aux nombre d’absurdités que disait ou faisait son frère depuis que la belle Rosalya avait osé montrer le bout de son nez. Car oui, Leigh devenait très très désemparé alors qu’il est d’un naturel froid et discret quand sa  petite amie le bichonnait.

    Nous commencions à nettoyer.

    -Au faites, pour les binômes… 

    -Tu parles pour la course d’orientation Riri ? Dit Alexy

    Ah oui ! La fameuse course qu’on nous a donné en Histoire…

    -Oui. Moi je pense me mettre avec Violette. 

    -Je n’y vois pas d’inconvénients. Sourit cette dernière.

    -Cool alors ! Et vous ?

    -Beh moi. Je participerais pas.

    -Hein ? Pourquoi Rosa ? interrogea Iris

    -Parce que je préfère voir Leighounet !

    Lysandre afficha une mine dégouté devant le surnom de son frère et je lui demandais 

    -Tu vas te mettre avec qui Lys’ ?

    -Castiel ne raterait  ça pour rien au monde… Je vais pas le laisser seul.

    -Ah, Ketchup.

    -Et toi Liz’ ? 

    -Bah. Je sais pas, Alexy tu te mets  avec qui au faites ?

    -Avec Armin,  je peux pas le laisser avec quelqu’un d’autre… Il se perdrait dans 
    la foret…

    -Je comprends. 

    -Au pire, met toi avec Ken’.  S’exclama Iris

    -Pas Ken mais KENTIN !

    -Ah heu… Oui. Pardon. S’excusa la roussette.

    -Bah, ça me gênes pas.  Dis-je nonchalamment.

    -Moi non plus.

    -Alors faisons ça. 

    J’échangeais un regard complice avec mon ami d’enfance. Depuis son retour, nous étions devenus si  distant que je m’inquiétais pour notre amitié. 
    J’aperçus Alexy fronçait les sourcils et repartirent à son ménage.

    -Bon, je vais avec Lysandre nettoyait la salle de classe B. Précisa Kentin en partant.

    -Je vais avec Rosalya et Violette m’occuper de la salle A.  Cria Rosalya

    -Je vais m’occuper de la cage d’escalier.  M’exclamais-je

    -Je viens avec toi. Me dit le Bleu.

    Arrivé devant l’endroit précisé nous astiquons silencieusement. 

    -Dit Lizzy…

    -Oui ?

    -Tu compte me laisser tomber maintenant ? 

    Je portai un regard vers lui.

    -Pourquoi je ferais ça ? 

    -Kentin est revenu. Tu as retrouvé ton meilleur ami. J’ai plus ma place.

    Je l’enlaçai par reflexe devant son regard rempli de tristesse.

    -Ne dis pas de sottises… Tu es mon meilleur ami et le restera… Kentin est spécial… Mais… C’est pas pareil… Promet moi juste de ne jamais m’abandonner.

    -Je te le promets.

    Je le sentis  se détendre et nous profitions de l’étreinte amicale qui nous reliait, lorsqu’un Flash se fit sentir et entendre.

    -Wouhou ! Le Scoop ! Alexy Riss n’est pas gay mais bien hétéro mesdemoiselles ! Cette étreinte avec notre beauté, Lizzy, le prouve ! 

    -Peggy ! Tu connais pas l’amitié ?

    -Nooon, quand une fille est jolie, aucune chance que ces amis masculins soit « ami 
    » par gaieté de cœur ! Ils te veulent tous.

    Je m’assombris.

    -Bah, franchement, je suis pas du tout intéressé par Liz’ moi ! S’écria le Bleu.

    -N’essaies pas de me duper !

    Soudain, une pensée me vint.

    -Dis Peggy, j’ai un scoop à te donner… Mais tu pourrais m’en donner un en échange 


    Ses yeux pétillèrent

    -Oui, j’t’écoute d’abord !

    -Ah non ! Je veux  avoir ma réponse en première !

    -Dans ce cas laisse tombé.

    -Comme tu veux Peggy. 

    Elle afficha une mine renfrognée et s’exclama, râleuse.

    -Qu’est-ce que tu veux savoir ?

    -Quel sont les complots concernant Kentin Elfried ?

    -Heu… D’après ce que j’ai pu voir, il semblerait qu’Ambre ait fouillé dans le registre de Nathaniel et ait découvert l’identité du nouveau comme étant Kentin. Elle aurait concocté un plan avec quelques élèves, j’imagine sa bande et d’autres personnes pour nuire à ta réputation.  C’est tout ce que je sais.
    Ses yeux me firent comprendre qu’elle en savait plus mais c’était suffisant pour commençait mon enquête.

    -Merci.

    -Et donc ton scoop ?!

    -Ah ça !  C’était que tu viens de te faire avoir ! Rigolais-je alors qu’elle 
    commençait à s’énerver.

    -Tu as  oublié que j’ai cette photo en ma possession ! 

    -Ah oui. J’avais oublié.

    Gros blanc…

    -ALEXY COINCE LA ! M’écriais-je alors que Peggy tiltait et montait à l’étage. 

    -Mince elle est montée ! On fait quoi Liz ?

    -On la suit Alex’ ! 

    Nous montions les marches quatre à quatre pendant que Peggy progressait dans le couloir.  Elle fut bloquée par la rambarde du toit.

    -Tu es bloqué ma vieille. Conclut le Bleu

    -Donne- nous la photo ! M’exclamais-je.

    -Heu. Moi en faites ça me dérange pas d’être publié en te tenant dans mes bras. 

    -Hein ?! Fis-je accompagné de Peggy.

    -Bah… Ca me dérange pas quoi.

    -Alors pourquoi tu m’as suivi là ?

    -Bah, parce que c’était marrant !

    Je tombai à la renverse et la fille aux cheveux violacés bouclé trouva d’un seul coup son scoop inintéressant et déchira la photo pour partir devant mon regard médusé et un Alexy tout sourire, ne comprenant absolument pas ce qu’il venait dire.

    -Reste toujours aussi naïf tu veux.

    -Heu. Ouais.

    ***

    Nous quittions le deuxième étage et ne furent pas surpris de voir notre petit groupe devant nous, de dos.

    -Ces traitres ! Ils nous ont laissé en plan !! S’écria Rosalya, furieuse, Lysandre se tapota les oreilles.

    -Je trouves que c’est plutôt méchant mais peut être avaient-ils une bonne raison.  
    Je me souvins d’un seul coup d’une histoire sur le fantôme du lycée et fit un sourire carnassier, je me penchai vers Alexy et lui fit part de mon idée auquel il y répondit de sa réplique habituelle : « Ça a l’air marrant ! »
    La luminosité était au  plus bas. Voilé en haut de l’escalier, Alexy me prêta une balle de tennis trouvait je-ne-sais-où et cette dernière toucha Rosalya qui se retourna.

    -C’était quoi ça ? 

    Tous suivirent son mouvement et Lysandre ramassa la balle de tennis, je compris par son air amusé qu’il n’était pas dupé, tss, quel dommage !  Mais je savais qu’il ne ferait pas tout foirer.

    -il n’y a personne la haut… murmura Iris, effrayé.

    -Allons voir… proposa Rosalya, un peu déboussolé.

    Elle monta les escaliers lentement, suivit seulement par Violette et Iris, Kentin préférant discuter avec Lysandre. Se doutant surement de notre supercherie.
    Rosalya atteignit l’étage et lorsqu’elle porta un regard vers moi, elle cria comme une folle et tomba des escaliers, emportant Iris dans sa chute. 
    Ah !! J’ai oublié de préciser ! Des masque un peu flippant était accroché au mur, nous n’avions pas hésité à en porter un chacun. 
    Violette finit, tremblante, la montée et se tourna vers moi, elle sursauta et prit peur, se retourna de l’autre côté, et vu Alexy… Elle tomba dans les pommes.
    Je retirai le masque et alla lui porter secours,  Alexy fit de même et lorsqu’elle émergea, ce fut sur Alexy qu’elle tomba, et cria avant de retomber dans l’évanouissement.

    -Heu… 

    -Ton masque Alex’.

    -Ah ben oui mince !

    Je ne pouvais plus retenir l’écho de rire qui titillait le fond de ma gorge et éclate dans un rire cristallin, suivit par Alexy. 
    Lysandre et Kentin montèrent à l’étage, portant comme des sacs de patates les charges « Iris & Rosalya » assommé par le choc.

    -Bien joué. Mais rappelle-toi que j’étais impliqué lors de cette histoire de fantôme. J’étais sûr que c’était toi. 

    -Je sais, je sais. 

    Kentin ne dit rien et finit par mourir de rire. 

    ***

    -Et dire que demain on se reverra presque tous mais en tenue de sport !

    -Aucun style moi j’dis ! Pleura le Bleu

    -Ca va quand même être marrant ! Pour une fois, on va revoir Cast’.  Sourit Riri.

    Nous nous saluèrent et je rentrai donc chez moi, accompagné de Kentin.

    -Alors, tu t ‘es bien amusé Lizzy ?

    Je lui lançai un regard espiègle et lui répondit.

    -Oui. Ca faisait longtemps !

    -Ça ira… Toute seule ?

    Je vis son regard devenir inquiet.

    -Au choix, soit tu dors avec moi et te réveille hors du lit avec une bosse, soit tu dors tranquillement chez toi et te réveille comme chaque matin.

    -Il y a du bon et du mauvais dans les deux.

    -Ah bon ? La première ne me semble pas très alléchante !

    -Si. C’est un plaisir de dormir avec toi ! 

    Je rougis, piqué au vif, et vit l’immeuble menant à nos quartiers respectifs, je 
    le devançai, et arriva devant mon palier. Il me regarda, sourire aux lèvres.

    -Et  ben je dors toute seule ! A demain !! 

    Je lui tirai la langue et rentra dans mon appartement, je me changeais et Je constatai aussi que j’avais complètement oublié d’aborder le sujet « Mort de ma famille ».

    Mais je préférais ne pas y songer et me mit sous la couette, l’esprit serein et me tardant le lendemain.




    « Et c’est tapi dans tes plus sombres pensées que j’attends  l’heure de mon réveil… »


    A suivre

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique